25-29 mai, 2 juin 2022

MUSIQUE ET VINS NATURELS

Stereolux / Pôle étudiant / Pannonica / Ateliers de Bitche / Musée d’Arts  – NANTES

MERCREDI 25 MAI

Pôle étudiant / 19:30

Prévente 15€ et sur place 18€

Cakes da Killa

“Cakes” c’est pour son cul, “da killa” c’est pour sa présence sur scène. Cakes Da Killa impose résolument une vision dancefloor du hip hop. Puisant largement ses prod dans la folie house des 90s, son flow est flamboyant d’égo-trip, d’hédonisme. Il parle de sa vie nocturne, de sa vie sexuelle, amoureuse. Cakes Da Killa est d’humeur à la fête, veut explorer les choses et les gens. Le New-Yorkais propose une ode au dancefloor par chacun de ses mouvements et dans un effet papillon (de lumière), fait forcément avancer les choses quelque part.

MC Yallah & Debmaster

Déferlement de street cred sur le Pôle étudiant : MC Yallah et Debmaster viennent casser la baraque. Depuis le fracassant album Kubali (2019) la pointure du rap ougandais s’associe aux mega-beats du producteur franco-berlinois Debmaster. En studio et sur scène, tout est explosif. Le flow est incroyable, les sons sont grime, punk, inclassables. Technique, rapide et tellement inspirée, la MC plante l’épée dans la scène hyper moderne du rap de club ; elle seule pourra la retirer car elle en est la reine. Maintenant membre de la redoutable équipe Nyege Nyege Nyege, MC Yallah a déjà convaincu à travers le monde. Nantes est-elle prête ?

Delish Da Goddess

Elle s’appelait Delish, elle veut maintenant qu’on l’appelle Delish Da Goddess. Autant intimidante que pleine de promesses, la jeune rappeuse commence à creuser son trou à grandes pelletées de trap lo-fi, de lyrics frontales et d’énergie rentre-dans-le-lard. Pur produit de Louisiane, Delish Da Goddess a appris à être live-compatible (si ce n’est bête de scène) à la Nouvelle-Orléans, terre de la musique vivante, ville de toutes les concurrences. Investie corps et âme dans le show, elle se saisit de ce qui la touche ; authentique, crue, convaincante.

Meth Math

Le trio mexicain s’est formé autour d’un projet de film d’horreur et pourtant. Forçant la club-music latine à adopter des formes surréalistes, inédites, Meth Math rend sexy tout ce qu’il touche. S’équipant d’influences reggaeton marquées, de samples de telenovela, l’énergie globale reste au croisement de la nostalgie et de l’abandon de soi, entre joie et peine. Ángel Ballesteros, artiste, créatrice de mode et leader du groupe, s’engouffre dans une esthétique de princesse Disney démoniaque à la voix cristalline, enfantine. Ses comparses et producteurs, Error.error et Bonsai Babies sont encore prof de math dans la vraie vie, hors de ce mauvais rêve. Meth Math est tout en décalages, tout est délicieusement dérangeant.

JEUDI 26 MAI

Ateliers de Bitche / 19:30

Prévente 10€ et sur place 13€

Julián Mayorga

Madrilène et Colombien (ou l’inverse), Julián Mayorga est un savant fou. Il joue, il délire, il transforme ce qu’il sait de la musique en ce qu’il veut que sa musique soit. En l’occurrence, il mène ses expérimentations dans un bouillon de culture folklorico-fantasque ici néo-mérengué, là post-cumbia.
Seul sur scène, son excentrique suggestion de musique aux réminiscences des Meridian Brothers nous embarque dans un show psychédélique touchant, incarné. Et quelle voix, quelle basse, quel charisme.

Kee Avil

Dans une ballade freak-folk anguleuse ou dans une dissection de musique contemporaine électro-sensible, Kee Avil étaie d’une guitare à fleur de peau et de samples organiques taillés à la serpe son monde enchanté.
Récemment signée chez Constellation, l’artiste montréalaise Vicky Mettler mène son projet unique entre Coil et Smerz, via Eartheater ou Bjork. Le sens du détail est frappant, la voix résonne, scintille. Son premier album sort un 11 mars, pile 2 mois et demi avant le festival, c’est vous dire…

Marion Cousin et Kaumwald

Le duo Kaumwald pare les chants choisis par Marion Cousin d’une électricité organique qui circule entre les lettres, s’insinue parmi les syllabes et relève le groove abimé de ces ritournelles qui semblent n’avoir jamais cessé de se répéter. Le trio qui voit le jour ici met en rythmes, en harmonies et en textures cette tentative réussie de transmission de ces textes et mélodies empruntés à la mémoire commune, celle des humanités, souvent rurales, qui aiment conter des histoires et offrir ainsi un spectre élargi à nos existences.

Eric Chenaux

Il vient du Canada, de Saint-Ouen, Eric Chenaux est un poète informel. Il improvise, il prévient, il nous fait découvrir la guitare 6 cordes comme un objet venu d’ailleurs. Le temps d’un show lascif mais poignant, il vient panifier la musique et nous en faire déguster la goûteuse croûte. Son dernier album, Say Laura (Constellation/Murailles), nous regarde droit dans les yeux et nous caresse le déjà doux duvet des oreilles. Les balades y sont sautillantes, boitillantes, hallucinantes. Absolument sensuel, Eric Chenaux est un crooner imprévisible et sa voix de tête reste dans notre tête.

 

VENDREDI 27 MAI

Pannonica / 18:30

Jason Sharp

Jason Sharp s’impose comme l’une des figures de la nouvelle musique canadienne. Il s’est fait connaitre en jouant notamment avec Matana Roberts, A Silver Mt Zion, Ken Vandermark ou Joe Mc Phee. Sa pratique solo l’a amené à expérimenter les limites entre corps et technologie, les techniques de respiration circulaire. Sur scène, une interface MIDI (Musical Instrument Digital Interface) personnalisée lui permet de modifier et d’amplifier les battements de son cœur, ses respirations ainsi que son saxophone. Il emmène ainsi l’auditoire dans une expérience instrumentale immersive aux confluents du drone et de la musique électronique.

VENDREDI 27 MAI

Stereolux / 20:30

Cash Savage and the Last Drinks

Elle s’appelle Cash Savage, c’est son vrai nom. Elle et ses Last Drinks sont déjà des références dans l’indie rock australien et nous font la joie de passer par Nantes pour faire croquer un peu de leur charisme. Sur un plateau live bien chargé en musicos, Cash Savage déploie ses textes dans une présence au monde vibrante de l’intensité et l’innocence des colères adolescentes. On trouve dans sa voix cette énergie blues à la Nick Cave, ce phrasé sautillant comme David Byrne, l’ardeur et la férocité de Patti Smith.

Zombie Zombie

Après la sortie le 25 mars de Vae Vobis, leur nouvel album (Born Bad), le trio Zombie Zombie revient à Nantes distiller sa chimérique proposition de musique, des délires post punk aux sons de films d’horreurs. Frappant double batterie et boîte à rythme, hurlant de la hanche et du bec, le dos de la cuiller ne sera pas utilisé dans cette nouvelle performance acide, digressive, hypnotique. Ou alors pour battre le rythme encore et encore sans abîmer les peaux.

Dälek

Façonné dans le feu et les flammes du New Jersey des 90s, le trio hip-hop expérimental brouille les pistes et déboussole par la multiplication de ses influences. Ils citent Public Enemy, bossent avec Faust, Metz. Dans un gargouillement ultra-urbain, leur son est viscéral, parfois hardcore, parfois aux accès noise à drone incorporé ; les morceaux souvent sont longs, MC Dalëk y décompose des textes érudits, engagés. Rien à voir donc avec les Daleks de Dr Who, si ce n’est la même radicalité. 

ANNULATION DERNIÈRE MINUTE Girls in Synthesis

Le show est pyromane dans la foule et sur scène. Girls In Synthesis écrit ici un concert dont vous êtes le héros, un héros spectateur d’un super groupe.  Le trio très londonien transgresse le conformisme punk avec pourtant des thèmes portant sur la frustration, le doute en l’existence d’un futur et globalement la destruction par le feu. Girls in Synthesis est résolument live, tonitruant, inventif et assassin. Leur musique est crue, on en sort un peu plus énervé, un peu plus serein.

Prévente 17€ et sur place 20€

SAMEDI 28 MAI

Pôle étudiant / 19:30

Prévente 15€ et sur place 18€

Lightning Bolt

Le duo de bruyants-bruitistes Chippendale et Gibson vient à Nantes avec pour unique objectif de tartiner le Pôle étudiant de ses riffs abrutissants et de son sens sur-aiguë de la mélodie. Détruisant tout sur son passage, Lightning Bolt s’applique à tirer sur les ambulances, à taper comme des sourds, à poignarder les haut-parleurs. Chacunes des tracks pourraient être des hymnes si elles n’étaient pas noyées dans des kilos de sons qui hurlent “j’emmerde les hymnes”. Le pouvoir des Lightning Bolt sur la foule réside dans la destruction de tout ce qui l’entoure, laissant derrière eux seulement le feu et les ruines de vous.

Teto Preto

Personne ne peut les canaliser, le quatuor à corps de São Paulo est le cœur de la fête. Regroupant musiciens, performers,Teto Preto développe un projet hors norme d’hybridation de musique traditionnelle brésilienne et de sons électroniques. Le show est radieux, les corps sont électriques, provocants, le message est politique. En 2016 leur premier album Gasolina (Mamba Rec), révélait toute l’ambition : l’objet est punk, engagé, pure et pertinent. Depuis, ils font le tour du monde et passent le message autant dans de flamboyants costumes que dans le plus simple appareil.

Ile de Garde

Formée sur les bases d’une amitié tripartite, l’Île de Garde dérive au gré d’influences diverses. Accostant tant en ville qu’en terres lointaines, l’île voyage sans but précis en se donnant la liberté du vagabondage 2.0. Nappes souterraines (de synthé), rythmes aériens, et langues de la vieille Europe vous convient à un voyage aller.

Derby Derby

La complainte de la trompette électrifiée d’Alan Regardin, la trop cardiaque batterie répétitive de Fabrice L’Houtellier et la gravité de la basse minimaliste de Sylvain Didou font de Derby Derby un trio de musique radicale. Un rapport obsessionnel au rythme qui fait bourdonner nos oreilles et notre rapport au temps ; le temps qui se dilate lentement, le temps de s’engouffrer avec eux dans cette danse circulaire entre ciel et terre où finalement rien n’est palpable.

LA PLAYLIST DU FESTIVAL

Mathieu Coste

Domaine Bio Coste / Gamay, Pinot Noir, Sauvignon
58200 Saint Père

Nicolas Suteau

Domaine Nicolas Suteau / Melon, Folle Blanche, Pinot Noir, Egiodola
44430 La Rémaudière

Sylvain Martinez

Domaine Sylvain Martinez / Chenin, Grolleau
49320 Chemellie

Brendan Tracey

Les vins de Sainte-Anne / Gamay et Cabernet. Romorantin, Pineau d’Aunis, Sauvignon blanc, Pinot noir
41100 Sainte-Anne

Corentin Le Bolloch

Domaine les P’tites Choses / Chenin, Cabernet franc
49190 Rochefort-sur-Loire

Maxime PETIT et Alexie Frenkel

Domaine des Gatz
44150 Anetz

Sidonie Joggerst et Thomas Guillon

Domaine de Trivel / Chenin, cabernet franc, cabernet sauvignon, grolleau
Chemillié en Anjou 49670

Les Vignes de Yavanna

Domaine les Vignes de Yavanna / Grolleau
49700 Doué en Anjou

ATELIERS DE BITCHE

3 Rue de Bitche
44000 Nantes

Accès Busway arrêt Cité des Congrès

MUSÉE D’ARTS

10 Rue Georges Clemenceau
44000 Nantes

Accès tram Ligne 1 arrêt Duchesse-Anne

PÔLE ÉTUDIANT

Chemin de la Censive du Tertre
44000 Nantes

Chemin de la Censive du Tertre 44000 Nantes – Parking gratuit à proximité
Accès tram Ligne 2 arrêt Faculté jusqu’à 2h40 dans les deux sens.

PANNONICA

9 Rue Basse Porte,
44000 Nantes

C’est juste à côté du marché de Talensac

 

JARDIN C

62 Boulevard de la Prairie au Duc
44200 Nantes

Accès bus C5 arrêt Prairie au Duc
Accès tram Ligne 1 arrêt Chantiers Navals jusqu’à 2h40 dans les deux sens samedi / et 00h30 le dimanche.
Autres lignes à proximité disponibles sur www.tan.fr

STEREOLUX

4 Boulevard Léon Bureau
44200 Nantes

Accès bus C5 arrêt Prairie au Duc
Accès tram Ligne 1 arrêt Chantiers Navals jusqu’à 2h40 dans les deux sens samedi / et 00h30 le dimanche.
Autres lignes à proximité disponibles sur www.tan.fr

RESTAURATION SUR PLACE

CB acceptée